Back to top

Coureurs du marathon de Boston - Day & Ross

Mardi, May 1, 2018

Entrevue avec Doug Tingley, président chez Day & Ross Marchandises générales et Joel Clarke-Ames, directeur des opérations chez Day & Ross Solutions de chaines d’approvisionnement et réseaux commerciaux.

Le marathon de Boston est un marathon annuel depuis longtemps établi par le Boston Athletic Association et attirant environ 30 000 coureurs. Il commence à Hopkinton et se termine à la tour John Hancock. Organisé par plusieurs villes du Grand Boston dans l'est du Massachusetts, aux États-Unis, il se tient toujours à l'occasion de la fête des Patriotes, le troisième lundi d'avril. Débuté en 1897, l'événement a été inspiré par le succès de la première compétition de marathon aux Jeux olympiques d'été de 1896. Le marathon de Boston est le plus ancien marathon annuel au monde et l'un des événements de course sur route les plus connus au monde (Source: Wikipedia).

Lors d’un entretien avec les coureurs de marathon Doug Tingley et Joel-Ames-Clarke, nous avons voulu comprendre ce qui les a déterminés à participer et ce que le marathon de Boston représentait pour eux.

ENTREVUE AVEC DOUG TINGLEY

1. Comment êtes-vous arrivé à la décision de courir le marathon de Boston?

Je n'ai jamais entrepris de faire le marathon de Boston ou même aucun marathon.  J'ai commencé à faire du jogging il y a environ 10 ans, mais pas loin et pas souvent.  Je cherchais simplement une activité pour rester raisonnablement en forme.  Ce que j'ai découvert, c'est que j'aimais l'aspect méditatif de la course à pied, et c'est devenu une bonne façon de me remettre les idées en place, de ce fait, une activité que j’ai commencée à faire plus souvent.  Il y a six ans, certains chums de course m'ont convaincu que je devrais faire un essai - ils ont dit que cela donnerait un peu plus de motivation.  Ce qui s'est passé au cours des prochaines années, c'est que j'ai commencé à expérimenter avec différentes distances et que mon temps continuait de s'améliorer.  Un ami, qui est un marathonien accompli - ayant couru cinq fois Boston, en plus d'autres grandes courses (Berlin, Londres, Chicago) - m'a suggéré que je devrais essayer un marathon.  Il y a deux ans, je me suis fixé pour objectif de courir un marathon et de me qualifier pour Boston.  

2. Quelle est votre routine de course?

Je cours toute l'année, peu importe le temps qu’il fait. Je suis dehors la plupart des matins, profitant du début de la journée.  J'aime avoir une course avec objectif, car elle offre un peu plus d'incitation à s'entraîner les jours où peut-être l’on ne se sent pas très bien ou le temps pas très clément. D'ailleurs, une course emblématique comme Boston est très motivante parce qu’on sait que ce sera un bon défi et que ça ne pardonnera pas si l’on ne s’est pas préparé.  Mon kilométrage est typiquement dans les 50 - 70 km par semaine avec une semaine extrême avant le marathon de 90 km.

3. Ils disent que la gestion d'une entreprise est comme courir un marathon. Êtes-vous d'accord?

À bien des égards, il existe de nombreux parallèles avec les affaires et l’entraînement; donc oui, je serai d'accord sur ce point.  Fixer des objectifs et comprendre ce qu’il faut faire pour arriver au résultat souhaité, est la clé dans ces deux entreprises.  De la même manière, avoir confiance en votre processus, prendre les commentaires en considération, prêter attention à l'environnement externe, en apportant continuellement de petits ajustements et en étant confiant que votre engagement et votre persévérance porteront fruits!

4. Quelle a été votre expérience d’une manière générale?

L'expérience palpable de Boston était fantastique - nous avions des conditions difficiles et pourtant la foule était encore là pour soutenir la course et les coureurs.  Je me suis retrouvé à regarder autour de moi alors que j'étais en train de courir, plongé dans le bain et à me dire à quel point tout était agréable et à quel point j'avais de la chance d'en faire partie.   J’ai tellement hâte de recommencer!

ENTREVUE AVEC JOEL CLARKE-AMES

1. Comment êtes-vous arrivé à la décision de courir le marathon de Boston?

C'est la deuxième fois que j'ai fait Boston, donc ce n'était pas une nouvelle expérience pour moi. Cependant, comme beaucoup de gens, j'ai été inspiré par la course, les athlètes qui s’y trouvent, et j'ai aimé l'idée que c'était quelque chose que l’on devait gagner, car vous devez arriver à un temps de qualification pour être admis à courir le marathon de Boston.

2. Quelle est votre routine de course?

Je m'entraîne tout au long de l'année avec l'objectif de faire deux marathons par année.  Typiquement, je cours entre 120 et 160 km par semaine, et mon kilométrage hebdomadaire maximum, à peu près quatre semaines avant le marathon, est proche de 200 km.  Je cours avec un groupe de la région basé à Toronto appelé Black Lungs.  Le nom de notre équipe a été inspiré par les mineurs de charbon dans la région du Cap-Breton, qui organise annuellement une course de relais locale appelée le Cabot Trail Relay.  Notre groupe s'est formé au Cabot Trail en 2013 et notre équipe a terminé 7e au classement général cette année à Boston.

3. Ils disent que la gestion d'une entreprise est comme courir un marathon. Êtes-vous d'accord?

Oui, je suis d'accord.  Avec la course, comme avec la gestion d'une entreprise, vous devez être stratégique.  Vous devez avoir un plan et l'exécuter.  Souvent, dans les dernières étapes d'une course, les choses peuvent paraître très difficiles, ce qui arrive aussi dans les affaires. Il est important de garder le cap et de croire que vos plans ont été bien pensés et qu'ils vous guideront vers les résultats que vous recherchez.  Tant dans la course que dans les affaires, on obtient un grand sentiment de réussite lorsqu’on atteint nos objectifs.  C'est certainement très gratifiant de savoir que votre travail acharné a porté ses fruits et que vous avez franchi avec succès la ligne d'arrivée.

4. Quelle a été votre expérience d’une manière générale?

C'est de loin le meilleur marathon que j’ai jamais fini.  Le soutien de la communauté à Boston est époustouflant; c'est la raison pour laquelle je vais continuer à y retourner.  Je suis un passionné de lecture et de l’histoire des courses, et certaines des plus grandes courses jamais disputées ont été disputées à Boston, donc c'est amusant d'imaginer ces événements qui se déroulent pendant que vous-même en êtes un participant. 

 

The page you are accessing is only available from a desktop or a tablet.
The page you are accessing is only available from a desktop.